post

Histoire de photo : Coucher de soleil sur New-York à partir de la rive de Brooklyn

Deux photos prises du même endroit à Brooklyn (New-York). Je voulais absolument faire une photo de la skyline de New-York lors de mon dernier voyage. J’ai préparé ces prises de vue avec soin.

Skyline     New-York

D’abord connaitre l’heure du coucher du soleil : un petit tour sur The Photographer Ephemeris, pour avoir tous les détails.

Ensuite trouver l’endroit. Après plusieurs recherches je suis tombée sur le site de BeboyPhoto qui présentait exactement l’endroit que je cherchais : Le Brooklyn Bridge Park. L’endroit est vraiment agréable à fréquenter.

Au niveau du traitement, la première image est traitée uniquement sur Lightroom, la seconde est un assemblage de trois photos (préalablement traitée dans Lightroom) dans Photoshop (digital blending).

post

Souvenirs de Perterhof

Peterhof  (ou Petrovorets)  est le palais d’été érigé par Pierre le Grand dans les années 1720. Ce Palais, situé à une trentaine de kilomètre, à l’Ouest, de Saint-Péterbourg, est sans doute le plus impressionnant de la région.

Surnommé le «Versaille russe», ce site offre aux visiteurs une série de jardins et de palais au bord du golfe de Finlande. Il parait qu’après un voyage en France, Alexandre le Grand aurait ordonner la construction d’un palais qui surpasserait les splendeurs de Versailles. Mission presque accomplie, bien que Versailles… reste quand même Versailles !

La composante la plus spectaculaire se situe dans le jardin inférieur : la Grande cascade offre une symphonie  de plus de 140 fontaines et canaux construits par Pierre, en personne ! Cette cascade, par la statue centrale de Samson, symbolise la victoire de Pierre sur les suédois. Un jolis pied de nez aux voisins finlandais (de l’autre côté du golfe).

Au dessus de cette cascade se dresse le Grand palais. Si le palais original se voulait de taille plutôt modeste, la Palais fût agrandit par la suite par Rastrelli pour l’Impératrice Élisabeth. Sous Catherine II, le Palais reçut une décoration plus baroque. Aujourd’hui, le Palais est un vaste musée où l’on peut admirer peintures, meubles et lustres d’origines (les ornements avaient été mis en lieu sûr en russie centrale avant l’arrivée des nazis). Ce palais est aussi, en quelque sorte, une célébration du savoir-faire des restaurateurs russes (toujours à l’oeuvre par ailleurs !). Le palais offre aux visiteurs pas moins de 20 salles en enfilades.

Il faut savoir que le site fût littéralement saccagé par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale, qui ne laissèrent derrière eux, qu’un palais noircit par les cendres. Des recherches historiques récentes ont cependant prouver que les dégâts les plus significatif ont été causé par les bombardements de l’hiver 1941-1942 ordonnés par Stalline pour empêcher Hitler de célébrer le nouvel an dans le palais. Le restauration du Palais fût rendu possible grâces aux nombreuses archives et photographies gardées à l’abri.

Se visite aussi : le palais Monplaisir, l’Ermitage et le palais Marly, le parc Alexandria et la cathédrale Saint-Pierre-et-Paul.

Bien que la visite du site est enchanteresse, l’expérience peut s’avérer frustrante : tout d’abord par le prix de l’excursion, ensuite les jours de fermeture sont différents pour chaque musée, sans compter qu’il faut parfois attendre plusieurs heures pour entrer dans le Grand-Palais.

Comment s’y rendre ?

La plus simple est de prendre le bateau depuis l’embarcadère situé devant l’Ermitage, à Saint-Petersbourg. Comptez environ 30 minutes de trajet sur la Neva jusqu’au Golfe de Finlande.

Le plus économique est de prendre le taxi collectif au départ de la station de métro Avtovo. Le taxi collectif vous déposera près de l’entrée principale du jardin supérieur.

L’arrivée par le Neva et le Golfe de Finlande fait partie du charme de la visite ! Je vous conseille de prendre le bateau à l’aller, et de faire le retour en taxi collectif, ce qui vous permettra de découvrir un peu la banlieue de Saint-Pétersbourg.

Combien ça coûte ?

CHER ! En effet, l’entrée dans le parc inférieur ne comprend par l’entrée dans les différents palais du site. Aussi, il faut sortir son porte monnaie régulièrement pour accéder aux différents pavillons. Personnellement, dans les musées payants, je n’ai visité «que» les jardins inférieurs et le Grand-Palais.